Projet GARA

GARA *anciennement Marpah (Mouvement des Artistes Réunis pour la Promotion des Arts Haïtiens) changement de nom dû aux exigences du registre de commerces

Rivière Froide, quartier de la commune de Carrefour, est réputée pour ses oeuvres d’arts. Elle compte des centaines d’artistes, dont 90% sont des pères de famille. Leur principale source de revenu dépend de leurs activités artistiques. Or ces activités sont momentanément quasiment inexistantes, d’une part parce qu’à cause de l’instabilité politique du pays les touristes ne fréquentent plus Port-au-Prince qui était leur débouchée principale, et d’autre part, parce que les zones encore un peu touristiques comme Jacmel ou Cap Haïtien sont inaccessibles avec un si faible revenu duquel il faut encore financer outils et matières premières.

L’association GARA a pour objectif de créer un atelier, où ses membres, surtout artistes de la Région de Rivière Froide, peuvent travailler, tout en leur mettant à disposition des outils et des matières premières (cuirs, couleurs, pierres etc).

Le comité de gestion, en étroite collaboration avec les responsables de la vente, s’occupera de l’évaluation des prix des différents produits fabriqués. Les produits artistiques seront vendus à Cap Haïtien qui accueille deux fois par semaine des touristes venant de la République Dominicaine pour visiter La Citadelle ou aller à la belle plage de Labadee. Chaque artiste sera obligé de donner une certaine somme, à savoir 20%, de ses produits vendus à l’association en vue d’assurer le renouvellement du stock, et le remplacement des outils défectueux.

De même GARA organisera des formations pour les artistes, afin de leur apprendre à mieux gérer leur vie et leurs ressources financières. Ainsi le taux de chômage et la malnutrition seront réduits.

[nggallery id=7]

La moitié du montant demandé, à savoir 800€ ont été versés en janvier 2009.

Après avoir reçu un premier rapport financier et narratif sur les activités de GARA et après avoir pu se convaincre des activités sur place, le comité AAH Luxembourg a décidé de verser la deuxième tranche de 800€ en vue de soutenir ce projet, en mois de mai 2009. L’argent de la première tranche a été utilisé pour acheter des outils et des matières premières relatives aux sculptures en bois, pierre et cuire. Avec la deuxième tranche ils pourront toucher la peinture, la tôle découpée, la sculpture de l’os,…

[nggallery id=10]

En plus Luckner leur fabriquera une armoire pour ranger leurs outils pour un montant de 175 €, qui sera aussi financée par AAH, en vue du bon dérooulement du projet. Vu que l’atelier de GARA se situe dans un endroit assez isolé, le comité GARA est à la recherche d’un bureau et d’une éventuelle salle d’exposition sur la route de Carrefour, beaucoup plus fréquentée.

Une première exposition est prévue pour les mois de juillet et août à Pétionville.